Aller au contenu principal

Après avoir obtenu des informations et en consultation avec les responsables de la CODA des deux ligues (3VL et LBFTD), la conclusion suivante a été tirée :

Il est clair que nous devons respecter les restrictions obligatoires imposées par le gouvernement national mais aussi par les autorités locales, lorsque nous serons à nouveau autorisés à organiser et à disputer des courses. Les deux CODA et, par conséquent, la NTOC s'engagent à suivre les mêmes restrictions et à contrôler le respect des principes de base.

Actuellement, 3VL a déjà publié une communication claire en consultation avec SPORT VLAANDEREN et conformément aux directives nationales. Celles-ci ont déjà été communiquées à tous les clubs et organisateurs flamands. ( https://vtdl.triathlon.be/maatregelen-in-verband-met-coronavirus/ ) .

Le gouvernement wallon a également prescrit des mesures et le LBFTD peut les inclure.

Toutefois, il convient de préciser que les restrictions locales, dans toutes les Régions belges au niveau local, communal et/ou urbain, peuvent différer des restrictions nationales et que les organisateurs doivent s'informer davantage à ce sujet.

Dans notre règlement sportif, il est déjà clairement indiqué ce que les CRO's et les ligues peuvent changer, comme mentionné dans les paragraphes 1.5 - 1.8 - 2.10, de sorte que l'on peut y faire référence lors des briefings de course si nécessaire.

Be3 suspend provisoirement la règle des 24 heures dans le règlement sportif (§2.5(g) CONDITIONS DE PARTICIPATIONS) qui stipule que les athlètes ne peuvent pas participer à plus d'une compétition de triathlon et/ou multisport dans une période de 24 heures si cette compétition est égale ou supérieure à la distance standard.

Be3 estime que le bon sens des athlètes, des entraîneurs et des parents devrait être abordé ici.

En ce qui concerne la santé et la participation aux compétitions en tant qu'athlète et/ou TO pour les personnes de plus de 65 ans, le gouvernement a déjà été clair dans son rapport COVID et les autres sportifs devraient également se rattraper.

Afin que tous les TO's apprennent à traiter de la même manière les restrictions de la COVID-19 et les décisions à cet égard, l'évaluation nécessaire et égale par les TO's et les CRO's peut être convenue via les canaux sociaux (Skype, Zoom, Teams) afin que la même ligne soit suivie partout en Belgique. À l'heure actuelle, les accords nécessaires ont déjà été conclus avec les responsables des deux CODA pour les contacts et le partage des informations.

En ce qui concerne le contrôle de la distance sociale en dehors des "Fiel of Play" de athlètes et des spectateurs/supporteurs potentiels : les ligues et le Be3 peuvent permettre aux organisateurs et à leurs membres d'être constamment vigilants, mais on ne peut pas attendre des TO's qu'ils agissent comme des policiers en cas de non-respect des restrictions de distance.

En cas de non-respect par les athlètes des restrictions imposées au règlement, les To's peuvent appliquer les règles normales ( c'est-à-dire avertissement ou sanction par "refus de suivre les instructions de l'arbitre, CR app. E 5.)

Dirk Bogaert

Documents